La Délicatesse de David Foenkinos

3/7

3/14

La Délicatesse n’a été d’abord pour moi qu’un anonyme parmi d’autres dans la sélection Goncourt, l’anonyme n°13. Et puis il est arrivé pour les vacances… L’anonyme n°13 est devenu La Délicatesse, un des meilleurs romans de cette sélection…

La Délicatesse

de David Foenkinos

éditions Gallimard

20 Août 2009

DÉLICATESSE DE L’HUMOUR

David Foenkinos nous entraîne avec La Délicatesse, son tout dernier roman, dans un tourbillon d’humour.

Un humour qui joue surtout sur la futilité : il réside principalement dans les petites notes insérées au milieu du récit, des notes qui nous donne ces informations que normalement l’auteur laisse deviner à son lecteur, des informations sur la vie des personnages parfois un peu inutiles. mais toujours drôles et originales. Les « notes » vont de ce qu’imagine un personnage (discographie de John Lennon s’il n’était pas mort en 1980, imaginé par Nathalie) aux statistiques de vente (Nombre de paquets de Krisprolls vendus en 2002           22.5 millions.) en passant par l’historique de la moquette (suite aux longues interrogations de Nathalie, protagoniste du roman, et Markus, son prétendant, sur la personne qui a pu inventé cette horrible chose qu’est la moquette et qui est contre la féminité), les recettes de cuisine à peine évoquées dans le roman, des définitions du Larousse ou de Wikipedia, un code d’entrée d’immeuble oublié, des comptes-rendus de réunions (Nathalie et Markus travaillent à une entreprise suédoise évoquée seulement par ces dossiers et ces réunions, on pense à Ikéa mais rien n’est assuré), des citations de romans dont on parle dans le roman, des paroles de chansons… Des petites choses évoquées comme des preuves de la réalité de Nathalie, François, Charles, Markus (un peu comme si elles montraient la réalité du roman : si une liste de courses est écrite en intégralité dans un  autre texte, on suppose que la personne qui l’a écrite existe, et que son histoire qui est racontée est tout aussi réelle que la liste de courses)  mais toujours drôles.

L’humour de Foenkinos réside aussi dans son jeu sur les clichés (les caractères que l’on accorde à une personne en fonction de son prénom, les expressions comme « mariage pluvieux, mariage heureux », le caractère de telle nationalité, les suédois notamment, les rencontres amoureuses dans la rue, le hasard dont Foenkinos nous parle alors que nous sommes dans un roman qu’il invente et où il n’y a donc aucun hasard…), ses nombreux jeux de mots, certaines situations (l’état de Markus quand il renverse son vin rouge au restaurant) et la personnalité de ses personnages.

Et puis il y a les prénoms. Chaque prénom évoque une certaine personnalité pour tout le monde. Un Charles, c’est une personne riche, un peu orgueilleuse, très con. Une Nathalie, c’est nostalgique (même si celle-ci ne l’est pas), très belle, honnête, charmante, même pas consciente de sa beauté et à qui tout sourit. Un Markus, ce n’est pas très beau, pas sûr de lui et plutôt chanceux. Un François, c’est un mec parfait, un peu banal des fois, très gentil et très posé. Le rôle des prénoms, et le caractère que tout lecteur lui donne, joue un rôle très important dans le roman : plutôt que de longues descriptions, il nous résume chaque personnage. David Foenkinos utilise la carte des prénoms d’une très belle manière, à la fois poétique et humoristique.

Mais ne vous y trompez pas : sous cette bonne dose, d’humour, La Délicatesse nous raconte une histoire grave. Grave même si elle commence par un conte de fée : Nathalie rencontre François dans la rue et ils jouent, chacun de leur côté, leur futur mariage sur la boisson que Nathalie décide de prendre lors de leur premier-rendez-vous. Un bon choix (le jus d’abricot pour les personnes intéressées) : ils se marient quelques mois plus tard. Mais, quelques années après, François meurt écrasé par une voiture. La vraie histoire commence : celle du deuil de Nathalie. Sa destruction dans un premier temps puis sa reconstruction grâce au travail. Par contre, pour elle, l’amour est fini. Elle ne sera plus jamais amoureuse, encore moins de son patron, Charles, qui manquent cruellement de délicatesse quand il lui fait des avances. Mais le hasard (?) fait que Nathalie embrasse Markus, pas très beau et peu sûr de lui, quand il passe dans son bureau. Pour Nathalie, ce n’est rien, mais Markus, homme tout en délicatesse, continue à la séduire et tente de la ramener vers la véritable vie, celle où l’on ressent des sentiments…

Grâce à l’humour, David Foenkinos nous fait rire là où on devrait pleurer : de la délicatesse pure. Magnifique !

A lire absolument…

La Délicatesse

de David Foenkinos

éditions Gallimard

20 Août 2009

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 2 bien, bien, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour La Délicatesse de David Foenkinos

  1. Il est sur ma pile à lire. Je me réjouis de l’attaquer un de ces quatre matins, mais j’ai encore tant à lire par ailleurs… affaire à suivre donc!

    • constance93 dit :

      a lire : ça se lit en deux heures, ça ressemble à du Marc Lévy ou du Musso (agréable, facile, court), mais c’est quand même de la littérature ! Et David Foenkinos est quelqu’un d’excellent !!! (j’ai eu la chance de le rencontrer hier dans le cadre des rencontres Goncourt des Lycéens)

  2. Ping : Un bilan de 2009… « petites lectures entre amis

  3. Ping : Nos séparations de Foenkinos « petites lectures entre amis

  4. Ping : Tag « Comment choisissez-vous vos livres ?  « petites lectures entre amis

  5. Erato dit :

    Sur Bibliomania, la couverture de France Loisirs avait attiré mon attention. Ton avis, le résumé me donnent envie de tenter l’expérience avec cet auteur. Car, en effet, je ne le connais que de nom, jamais lu ses livres. Je vais noter ce titre ! Merci ^^

  6. Ping : 30 days books #5 | petites lectures entre amis

  7. Ping : 30 Days Books #15 | petites lectures entre amis

  8. Ping : La délicatesse « Coups de coeur littéraires

  9. noann dit :

    Je l’ai lu il y a quelques mois et je l’ai beaucoup aimé

    En dépit quelques d’imperfections. Les 60-70 dernières pages m’ont un peu agacé par contre

    Si je puis me permettre le lien…

    http://livrogne.com/2010/03/la-delicatesse-david-foenkinos/

    • constance93 dit :

      le livre m’a fait rire d’un bout à l’autre moi🙂
      et la dernière page a obtenu un petit sourire, j’ai beaucoup aimé la fin.

      bien sûr que tu peux te permettre le lien, j’irai lire ton billet plus tard. à bientôt.

  10. Soundandfury dit :

    Je viens de le finir et je n’irai pas jusqu’à ton enthousiasme. C’est un peu trop lisse pour moi. Ceci dit, ça se lit très bien, très vite et oui, il y a de l’humour.

    Alors comme ça il existe une carte des prénoms??? (c’est ce paragraphe de ton article qui a retenu mon attention). J’admire ton analyse et je plains les pauvres Charles…
    Quant aux Markus… ils doivent se cacher à cause de leur laideur… parce que j’en croise très peu.

    • constance93 dit :

      la carte des prénoms, c’est peut-être moi qui l’ai inventé. mais je crois me rappeler que le prénom Nathalie notamment relevait d’une certaine personnalité pour l’auteur et, une fois que nous sommes dans la lecture, pour nous lecteurs. et j’ai du trouvé ça fort.
      ah oui, c’est assez lisse, et ça se lit très bien et très vite, mais il n’empêche que c’est une lecture supra-agréable (d’où mon billet enthousiaste)😉

  11. Ping : La Délicatesse de David Foenkinos (via petites lectures entre amis) « Filamots

  12. monbanc dit :

    Merci pour cette info que je ne vais pas tarder à suivre. La délicatesse….c’est noté.
    A bientôt.

  13. Ping : La délicatesse, David Foenkinos « Passion lectures

  14. Ping : trois romans d'amour pour un été | Les flibustiers de l'Actu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s