Bienvenue au club de Jonathan Coe

Sortons un peu de cette rentrée littéraire et de tous ces romans français au style très recherché (excepté Le Club des Incorrigibles Optimistes de Guenassia que je remercie pour cet énorme cadeau !). J’ai donc décidé de lire Bienvenue au Club de Jonathan Coe, un peu de littérature britannique satirique… Je ne savais pas à quoi m’attendre, on me le prête juste après l’aventure Goncourt des Lycéens et, comme je n’avais pas envie de sortir de cette belle lancée dans la littérature contemporaine, je commence Bienvenue au Club.

Bienvenue au Club

de Jonathan Coe

éditions Gallimard

9 janvier 2003 pour l’édition française

Bienvenue au club

Je me rend très vite compte que le prêt est bien choisi : je vous ai dit que Le Club des Incorrigibles Optimistes, chronique de la vie d’un lycéen dans les années 60 en France, était mon roman préféré dans la sélection Goncourt ? Eh bien, Bienvenue au Club, c’est la même histoire, de l’autre côté de la Manche et huit/dix ans après, dans les années 70. Avec plus de personnages (et pas d’adultes au premier plan), plus d’ironie (mais comme j’adore le cynisme…), des histoires un peu plus compliquées…

1973. Birmingham. Doug Anderton, Benjamin Trotter et Philip Chase ont leur petite vie bien organisée entre leur prestigieux lycée King William, leur vie de famille, les histoires de filles et les préoccupations de leurs parents. Doug est le fils d’un leader gréviste de l’usine d’automobiles, est amoureux de Claire Newmann, la soeur de Miriam, la maîtresse secrète de son père, Benjamin a une sœur Lois qui commence à construire sa vie future et un petit frère conservateur, il est amoureux de Cicely et écrit un roman et des musiques, Philip est plutôt sérieux, est secrètement lui aussi amoureux de Claire, voit sa mère avoir une relation avec son prof d’arts plastiques et son père enragé de le savoir, participe, tout comme Doug, Ben et Claire au journal de son lycée et essaye de fonder avec Ben son groupe de rock. Leurs pères travaillent à l’usine d’automobiles, parlent d’agitation sociale, de grèves et du terrorisme de l’IRA alors qu’eux parlent de rock, de punk, de leur vie au lycée, d’égalité entre les sexes… Mais les problèmes de l’Angleterre les rattrapent : Lois voit son fiancé mourir sous ses yeux lors d’un attentat de l’IRA, le journal publie de plus en plus d’articles sur les grèves, l’IRA et la politique…

C’est un livre assez long mais très plaisant à lire : drôle voire satirique, au style pas trop recherché, à l’intrigue passionnante, aux thèmes multiples, à l’intérêt grandissant, aux héros émouvants.

Ça me donne envie de lire la suite : Le cercle fermé, qui lui nous parle de l’Angleterre de Tony Blair avec les même héros, vingt ans après.

Bienvenue au Club

de Jonathan Coe

éditions Gallimard

9 janvier 2003

Publicités

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 3 partagés, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bienvenue au club de Jonathan Coe

  1. Ping : Tag du Printemps « petites lectures entre amis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s