Trois Femmes Puissantes de Marie N’Diaye

6/7

6/14

DIFFICULTÉ DE LA LANGUE, RÉALITÉ D’UN ROMAN

trois femmes puissantes

Dans un style très particulier tout en poésie, métaphores et sensualité, Marie N’Diaye nous conte trois histoires, celle de trois femmes, Norah, Fanta et Khady Demba, qui se ressemblent tout en ayant chacune leur histoire, chacune leur lieu de vie : Norah revient au Sénégal à la demande de son père qui la déteste pour défendre son frère qui s’est accusé du crime de son père, un meurtre, Fanta vit en France sous la coupe de son mari blanc Rudy et souffre en silence pour permettre à son fils de grandir, Khady Demba, par simple détermination, émigre du Sénégal vers Paris au prix de mille souffrances. Leurs destins se croisent à peine mais justifie le roman et condensent les trois récits en un, et offrent des parallèles évidents entre les trois récits (histoire de trois femmes noires émigrées ou en émigration, les défauts des hommes de leur vie, le courage de ces femmes, la difficulté pour elle de vivre…) : Norah rencontre Khady demba, Khady Demba possède l’adresse de Fanta en France. Ainsi, N’Diaye nous confie toute la violence de la condition de la femme africaine face à l’Europe et leur immigration avec une douceur presque inimaginable pour des histoires aussi poignantes.

Trois récits réalistes, un style dur à saisir, un roman fabuleux mais encore trop loin de moi.

prix Goncourt 2009

Trois Femmes Puissantes

de marie N’Diaye

éditions Gallimard

20 Août 2009

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 4 déceptions, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Trois Femmes Puissantes de Marie N’Diaye

  1. Soundandfury dit :

    Je viens de finir et je l’ai adoré!

    Suis contente que toi au moins tu l’aies aimé parce que ce soir, j’ai fait le tour, je n’ai lu que de mauvaises critiques!

    Bonne soirée.

  2. Une grande déception en ce qui me concerne. Je n’ai pas accroché : ni au style, ni aux trois histoire. Éventuellement à la 1ere, mis je commençais à peine à m’y intéresser qu’on est passé à la 2è.
    Le Goncourt s’est éloigné de moi… je n’ai pas compris leur choix.

    • constance93 dit :

      je ne suis pas sûre que les académiciens fassent encore leur choix totalement selon la qualité littéraire des textes. je pense qu’il y a des éléments extérieurs qui les influencent beaucoup. Houellebecq l’année dernière, c’était poussé : tout le monde savait plus ou moins qu’il allait recevoir ce prix avant même que le livre soit lu et paru…
      du coup, je fais plus confiance au Goncourt des Lycéens, qui depuis deux ans sélectionnent mes préférés parmi les sélections (Guenassia pour la 2009, Mathias Enard pour 2010).
      je verrai bien les résultats cette année…

      • Je suis aussi une inconditionnelle du Goncourt des Lycéens!
        Cette année, Foenkinos est donné gagnant du Goncourt. On verra si ça se vérifie. Si c’est encore le cas, on pourra se dire que tout est joué d’avance selon des intérêts qui effectivement, ne sont pas que d’ordre littéraire… (si toutefois on en doutait encore!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s