Les heures souterraines de Delphine de Vigan

9/14

9/14

SPLEEN ET ACCUSATION

Le dernier livre de Delphine De Vigan, Les heures souterraines, est un vrai régal. Avec sa plume accusatrice qui m’a fait penser à celle d’une journaliste, elle aborde le sujet tabou du harcèlement au travail. A travers le personnage de Mathilde, elle nous fait voir toute l’horreur de cette situation, le courage de ces personnes qui continue à se battre, à venir chaque jour dans un lieu où ils se savent détestés en silence et le désespoir qui les emplie, les mènent parfois au suicide. Car Mathilde y pense beaucoup, au suicide. Mais elle pense avant tout à ses enfants, et continue d’aller travailler chaque jour dans son entreprise. Le récit se passe sur une journée, une journée que Mathilde sait la dernière, la fin de l’horreur. Elle ne sait pas ce qui va se passer. Mais elle sait qu’aujourd’hui est le dernier jour face à son patron.

Les heures souterraines, c’est donc la vie de Mathilde : ses pensées dans le métro pour aller au travail mais aussi l’enfer de sa vie en entreprise. Depuis huit mois, elle attend que celà change, qu’elle puisse reprendre goût à la vie : elle a placé tous ses espoirs dans ce 20 Mai. Mais les heures souterraines sont aussi celle de Thibault qui a lui aussi beaucoup misé dans ce 20 Mai : il a décidé de quitter sa petite-amie indifférente à son amour. Ses heures souteraines sont celle de la rupture.

Dans cette chronique, Delphine de Vigan décrit de façon simple une situation compliquée, et son ton juste, sec , saisissant nous touche là où ça fait mal. L’histoire, dramatique, n’est pas racontée depuis son début, non, là, on est à la fin de l’histoire, le dernier jour, ne peut-on s’empêcher d’espérer. Ce livre est peut-être aussi un message d’espoir : la vie dramatique de Mathilde remonte peut-être le moral à certaines personnes désespérées.

Une écriture simple, une histoire émouvante, un thème important et un peu tabou (peut-être encore trop loin pour moi qui ne suis qu’au lycée et n’ai jamais rencontré de personnes dans une telle situation)…

Les heures souterraines est à lire !

Les heures souterraines

de Delphine De Vigan

éditions JC Lattès

26 Août 2009

Advertisements

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 3 partagés, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les heures souterraines de Delphine de Vigan

  1. Canel dit :

    Delphine de Vigan expliquait lors de la rencontre que certains lecteurs étaient déçus par la fin. C’est un happy end au contraire qui m’aurait énervée ! je l’ai vu venir pdt tt le bouquin et ça a un peu gâché mon (grand) plaisir de lecture. Et puis, ouf, non, elle n’est pas tombée dans ce piège ! Un livre dur et magnifique !
    D de V. s’étonnait que le sujet n’ait pas semblé trop éloigné des préoccupations des lycéens, mais elle a compris qu’en fait, ils y ont vu le thème de l’exclusion, qu’on expérimente très jeune (soi-même ou en observant) ! pas besoin d’avoir mis un pied dans le monde du travail !

  2. Canel dit :

    PS : Tu as lu ‘No et moi’ de cette auteur ? très beau aussi. J’aime la douceur de ses livres, même quand les thèmes sont difficiles. Elle-même fait sereine et douce, d’ailleurs, tout en paraissant « forte ».

    • constance93 dit :

      c’est vrai que j’ai bien aimé qu’elles ne réponde pas à la demande de mièvrerie du français moyen avec sa fin…
      sa théorie sur pourquoi nous avons aimé son livre est intéressante, voire juste.
      nous avons les mêmes ressentis à propos de Delphine de Vigan (sereine, voire fragile, mais forte, elle m’a fait penser à Mathilde)
      je n’ai pas lu No et moi et j’hésite encore à le mettre dans ma LAL, il y a déjà tellement de livres à lire !

  3. Canel dit :

    Oh si, mets « No et moi » dans ta PAL, il est très beau. Je n’en ai eu que de bons échos, et il ne ralentira pas tes autres lectures : il se dévore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s