Artemis Fowl and the Atlantis Complex of Eoin Colfer

3e livre lu en VO. Cela relève de l’exploit pour moi, du moins avant que je ne me lance. Mais c’est chaque fois plus facile malgré l’accentuation de la difficulté (en premier, j’ai lu un tout petit recueil de poèmes, en second un livre jeunesse que je connais presque par coeur en français et maintenant, je viens de terminer un livre jeunesse jamais lu en français auparavant). Il faut aussi prendre en compte le critère « Irlande » qui donne un coup de boost aux progrès fulgurants…

Dans tous cas, ce 3e livre et Artemis Fowl and the Atlantis Complex d’Eoin Colfer, le numéro 7 de la saga Artemis Fowl. Certifié écrit, acheté et lu en Irlande. Commençons donc par dire que ce numéro 7 est tout aussi bien que les 6 tomes précédents de la saga, voire meilleur que quelques-uns d’entre eux. Nous retrouvons Artemis Fowl génial et rempli de bons sentiments, comme nous l’avions laissé à la fin du 6. Son projet ? Sauver le monde du « global warning » avec l’aide de ses amis anciens ennemis les fées. Jusque là, un peu prévisible et ennuyant.

Ce sont les problèmes qui sont intéressants. Ici, ils sont au nombre de 2 : une bande de robots avance sur la cité d’Atlantide et Artemis semble avoir un important dédoublement de sa personnalité appelé chez les fées « l’atlantis complex ». Tout nous dirige vers un nouveau lieu du monde des fées : Atlantide, la seconde plus grande ville du monde souterrain.

Nous retrouvons dans ce tome de l’humour (répliques sanglantes, scènes truculentes…), des références (l’autre Artemis se fait appeler Orion) et de l’intelligence derrière une aventure grandiose et dynamique.

Et j’ai acheté plein d’autres livres en anglais à la librairie de Carlow…

Artemis Fowl and the Atlantis Complex

d’Eoin Colfer

éditions Puffin Books

20 juillet 2010

Publicités

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 2 bien, bien, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Artemis Fowl and the Atlantis Complex of Eoin Colfer

  1. Gwenaelle dit :

    Vous êtes deux à me pousser à le lire maintenant : mon fils et toi… eh oui, il a lu le tome 1, il est accro et attend que le tome 2 se libère à la médiathèque…

    • constance93 dit :

      super 😀 je verrais sur ton blog quand nos deux jeunes esprits démoniaques (tiens, il en est question dans le tome 5 d’Artemis Fowl…) t’auront convaincu 😉

  2. Sita dit :

    Je suis contente d’apprendre que ce septième tome est déjà sorti ! Tu en dis juste assez pour me donner envie de le lire sans que j’en sache trop sur l’histoire, merci !

    • constance93 dit :

      le septième tome est sorti en anglais, j’espère que ma chronique est assez bien pour te persuader de le lire en anglais 😉 à moins que ça ne soit quelque chose que tu fasses couramment ?
      il vaut le coup en VO je pense, même si je ne l’ai pas lu en français : Eoin Colfer joue avec notre langue pour donner une personnalité à l’un de ses nouveaux personnages. mais je n’en dis pas plus… 🙂

      • Sita dit :

        Oui je lis très régulièrement en anglais, et j’ai lu le sixième dans sa version originale 🙂
        J’ai d’ailleurs trouvé que la plume d’Eoin Colfer était plus agréable en VO, comme tu le dis, il joue beaucoup sur les mots !

        • constance93 dit :

          oui, mais là il joue avec le français, pas avec l’anglais. c’est encore plus drôle, tu verras. et puis voir des morceaux de français au milieu d’un texte en anglais, c’est assez bizarre aussi.

  3. Liine dit :

    oui aaah comme j’aimerai être capable de le lire en VO… MALHEUREUSEMENT je n’en suis pas encore à ce niveau… donc… à quand la traduction ?????

    • constance93 dit :

      tu as quel âge ?
      moi j’en ai 17 et je ne pensais pas en être capable non plus, alors tu pourrais peut-être essayer 😉
      autrement, le livre est sorti mi-juillet en Irlande et au Royaume-Uni, je ne sais pas combien de temps prend une traduction…

  4. Matilda dit :

    Je suis en train de le terminer (en anglais aussi tiens) et j’aime bien 🙂 Il est un peu mieux que le précédent et je trouve que le complex d’atlantis rend Artémis « aimable ». on arrive à être mieux proche de lui puisque il n’est pas au top de sa forme.
    Par contre est-ce que toi aussi tu as eu du mal à comprendre lorsque les inventions de Foaly étaient décrites ? Ou bien les trucs techniques un peu bizarres ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s