Une lecture abandonnée : Attila et la magie blanche, de Gilles del Pappas

Ce livre reçu en partenariat avec les éditions au-delà du raisonnable chez BOB n’a pas réussi à me captiver comme je m’y attendais. Cette histoire revisitée du cinéma était pourtant prometteuse.

Mais dès les premières lignes, j’ai décroché : je voyais ce pavé de 700 pages changer éternellement de lieu, de temps et de personnages. Déjà qu’aux premières lignes je me sentais perdue, je paniquais de devoir lire encore 650 pages se présentant de la même manière. Pourtant, j’ai essayé. Reposer le livre pour le reprendre de zéro dans un meilleur état d’esprit, avancer de quelques pages sans aucune once d’intérêt… Mais rien à faire. Chaque page que je lisais était un calvaire et je n’ai pas réussi à m’imposer de lire tout le livre pour lui laisser une vraie chance.

Je sais que ce livre a plu à d’autre, et je me montre contente qu’il ait trouvé ses lecteurs. Avec la plume personnelle de l’auteur et un thème intéressant traité de manière originale, j’imagine que l’on croche ou que l’on ne croche pas. Je n’ai pas croché, et j’en suis désolée.

Merci tout de même à et aux éditions « Au-delà du raisonnable » pour cet ouvrage

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article a été publié dans lectures abandonnées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s