Chroniques de San Francisco de Armistead Maupin

Chroniques d’humanité

Best-seller international, le premier tome des Chroniques de San Francisco est un livre écrit par Armistead Maupin en 1978 (il a fallu attendre 1998 pour la première traduction française). A travers l’histoire d’une dizaine de personnages, c’est la vie à San Francisco qu’il nous confie, ville à la fois unique et américaine, centre gay et lesbien et réunissant toutes les catégories de la société américaine. On est transporté d’une fête huppée pour dirigeants d’entreprise se sifflants des rails de coke et leurs femmes au foyer réfugiées dans les œuvres de bienfaisance, les réceptions et les rumeurs pour tromper leur ennui à un petit bar gay, en passant par le supermarché du sexe ou la boîte de nuit pour hétéros.

Plus encore, avec le destin des personnages, ce sont des pans d’humanité que les chroniques nous offrent : sentiments, doutes, bonheur, échanges, évolution… C’est sans hésitation que le lecteur se laisse happer par les aventures ordinaires des quelques habitants de San Francisco qu’Armistead Maupin a choisi de nous confier. L’interaction entre ces personnages fait sourire : tous finissent par être reliés, parfois par des liens ténus et provisoires, mais chaque personnage que l’on retrouve là où on ne l’attendait pas est une belle surprise.

Le lien principal entre ces personnages ? Le 28 Barbary Lane, où une bonne moitié des personnages vivent en communauté sous l’égide de Anna Madrigal, la logeuse, toujours prête à offrir un joint pour souhaiter la bienvenue ou remonter le moral. Ils se soutiennent mutuellement malgré leur différence, se confient leur douleur et leurs joie et vient ensemble, tout simplement.

Et même si des scènes sont simplement hilarantes (concours de slip, fête de Noël…), ces chroniques se présentent avant tout comme une ode aux différences et au respect de celles-ci.

Une belle lecture tout en plaisir.

Chroniques de San Francisco -T1

d’Armistead Maupin

ed 10/18

3 mars 2000

Advertisements

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 2 bien, bien, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Chroniques de San Francisco de Armistead Maupin

  1. L'Ogresse dit :

    Oh, tu me mets l’eau a la bouche ! Il est dans ma PAL depuis des mois, il faut que je l’en sorte vite !

  2. Sébastien dit :

    J’avais acheté l’intégrale (plus jolie chez L’Olivier que chez 10/18) et me languissait de tout dévorer, mais me suis arrêté au pemier. Je l’ai trouvé sympa, mais c’est tout. Je n’ai pas beaucoup ri, je n’ai pas été très emballé et ai tout refilé à une amie (je crois que depuis un an elle n’y a pas encore touché ^^).
    Pourtant, ce n’est pas mauvais…

  3. Theoma dit :

    Ah je suis contente ! J’ai un grand coup de coeur pour cette série. J’aimerais me faire adopter par Mme Madrigal !

  4. cocola dit :

    J’avais adoré l’ambiance très 70s de ce premier tome, et depuis, je me dis qu’il faut que je lise la suite… bien sûr c’est loin d’être fait 🙂

    • constance93 dit :

      on se dit souvent ça sans jamais trouver le temps d’ouvrir la suite.
      c’est dommage, mais en même temps c’est ce qui nous permet de lire des choses sans cesse différentes. quand on sait qu’il y a 7 ou 8 tomes aux Chroniques de San Francisco, rien ne nous invite à vouloir véritablement lire l’intégrale : ça prend du temps, ça bloque les autres lectures et dans mon cas j’ai peur d’être lassée à force.
      le 1e tome est une belle découverte, la suite quelque chose que je ne lirai pas.

  5. song dit :

    On m’avait offert le 1er tome à sa parution vers 1997. J’avais moyennement aimé, puis lorsque le 2ème tome est paru chez 10/18 je l’ai acheté. J’ai tout de suite accroché au point de relire le 1er tome puis chaque année à leur parution, j’ achetais les suivants. En attendant je lisais autre chose et c’était amusant de se dire que chaque année des nouvelles de San Francisco arriveraient J’ai beaucoup aimé les 4 premiers, c’est drôle, décalé, « familial » et les personnages sont très attachants, notamment Mme Madrigal, au nom si particulier j’ai lu les 7 tomes et je pense lire le dernier, même si je sais qu’ Armistead Maupin a trouvé un filon et que nous sommes un peu des « pigeons » dans cette histoire, le 7ème tomes est vraiment très très moyen, voir poussif…

  6. lilou dit :

    Ce sont des livres , sagas que je visualiserais beaucoup plus facilement .
    Si cela est sortie , merci de me tenir au courant.

    • constance93 dit :

      les éditions de l’olivier ont publié l’ensemble des chroniques en deux volumes. les touts derniers sont pour l’instant individuel, mais je pense qu’ils seront un jour ou l’autre réuni pour former un nouveau volume à la saga…

  7. Ping : Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s