Purge de Sofi Oksanen

16/21

.

.

.

Histoire, histoire d’un pays, histoires personnelles

Révélation étrangère de cette rentrée littéraire, Purge, de Sofi Oksanen, nous vient de Finlande. Mais c’est l’histoire récente d’un pays voisin, l’Estonie, qui nous est raconté à travers la vie de deux femmes de générations différentes et réunies par le destin.

Aliide a vécu la seconde guerre mondiale et l’occupation soviétique. Secrètement amoureuse de son beau-frère, Hans Pekk, homme qui a rejoint le camp allemand pendant la guerre, elle vit dans un village en Estonie, pays occupé par l’URSS de la fin de la seconde guerre mondiale à 1991.

Zara est russe, d’origine estonienne. Quand le mur de Berlin est tombé, elle a accepté de partir pour l’Ouest, dans l’espoir de gagner de l’argent.

Réunies dans la maison d’Aliide par le destin, les deux femmes ne se confieront pas leurs secrets, qui pourtant sont là, présents entre elles deux. Zara voit les traces d’un mystère dans la ferme, Aliide lit la peur dans le visage de la jeune fille. Leur passé respectif nous sera révélé dans des retours en arrière. Celui de Zara sur un très court laps de temps, celui d’Aliide sur le temps de toute une vie.

Avec les deux femmes, nous traverserons toute la guerre froide, jusqu’à sa fin en 1991. A partir de leur point de vue personnel, et surtout celui d’Aliide, nous redécouvrirons cette période récente de l’Histoire à travers le prisme d’un seul pays à l’histoire méconnue, l’Estonie.

Les mystères s’éclairciront doucement avec de plus en plus d’horreur pendant les retours en arrière. Le lien entre les deux femmes dépassera les mystères qui entourent Aliide. Si leurs deux histoires sont différentes, les deux femmes ont vécu et ressentis des traumatismes identiques, subis par les hommes. Si Aliide garde ses secrets, Zara elle devra révéler son passé pour que nous comprenions le danger qui la poursuit. Aliide, elle, ne pourra s’empêcher de révéler l’avenir de Zara, si semblable à son passé : « On te regardera […] et tu ne pourras jamais savoir si on te reconnaît. Ils rigoleront et ils regarderont dans ta direction, et toi, tu ne pourras pas savoir si c’est de toi qu’ils parlent ».

Le titre, lui, prend tout son sens au fil de la lecture : il ne s’agit pas d’une référence aux purges staliniennes qui sont pourtant évoquées dans le récit, mais d’une purge du passé pour les deux femmes réunies. Il s’agit pour elle de se nettoyer de leur passé, de l’accepter et de l’oublier, pour peut-être prendre un nouveau départ. Le passé se révèle à nous par les retours en arrière. Nous suivons nos deux personnages féminins dans le passé, raconté chronologiquement jusqu’à arriver au moment présent, lorsqu’une jeune fille arrive en 1992 au pied de la porte d’une vieille femme, le moment de tous les espoirs.

Purge est un roman fort, choquant, extrêmement bien écrit, difficile de lecture et pourtant intéressant. A lire, si ce n’est pas déjà fait.

Purge

de Sofi Oksanen

ed Stock (La Cosmopolite)

25 Août 2010 (pour l’ed française)

traduit du finnois

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 2 bien, bien, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Purge de Sofi Oksanen

  1. Richard dit :

    Bonjour Constance,
    Tout à fait en accord avec ta chronique !
    Un roman à lire et à apprécier !
    Merci !

  2. Anne dit :

    Ca c’est pour le challenge ABC 2011 mais je trépigne je trépigne (intérieurement bien sûr, car extérieurement je suis généralement maîtresse de moi-même…). Encore un billet qui… me fait trépigner.

  3. Seb dit :

    Ce livre a vraiment l’air époustouflant. D’ailleurs, il a été élu roman étranger de la rentrée préféré des libraires. Même schéma qu’en 2008 : Laurent Gaudé, nominé pour aucun prix, remporte la première place en 2008 avec La Porte des Enfers, roman ô combien magistral, puis en 2010 avec Ouragan. Et c’est un premir roman chez Stock à la Cosmopolitaine qui prend la première place étrangère en 2008 (Le soldat et le gramophone) et en 2010 : Purge.

    • constance93 dit :

      également prix du roman Fnac et prix Fémina étranger : ce livre remporte toutes les récompenses, qui pour une fois me paraissent justifiées 😉

      • Seb dit :

        C’est à croire que si Stock ne se fait guère remarquer pour la qualité de ses romans français, il y un véritable plébiscite pour ses premiers romans étrangers ! Un vrai découvreur de talents, en somme !

        • constance93 dit :

          c’est vrai que mis à part Philippe Claudel, les auteurs français publiés chez Stock me convainquent rarement.
          pour les (1e) romans étrangers, je ne pourrais pas te dire : Purge est le premier que je lis et je ne veux pas généraliser à partir d’une lecture 😉

  4. Françoise dit :

    J’avais déjà bien envie de le lire et tu confortes dans mon intention … mais je ne sais pas quand, tellement ma PAL est imposante!

    • constance93 dit :

      tu peux peut-être l’emprunter à quelqu’un ?
      je sais que moi je l’ai pris au CDI de mon lycée où les documentalistes n’hésitent pas à acheter et à conseiller leurs coups de coeur (ou à faire confiance aux miens 😛 )

  5. Marie dit :

    Je suis contente que ce livre te plaise ! C’est un roman très fort, effectivement à lire absolument !

  6. Gwenaëlle dit :

    Tu en parles très bien! 🙂

  7. gambadou dit :

    lu et beaucoup aimé. Livre superbement bien écrit et très intéressant. J’ai du me replonger dans mes manuels d’histoire !

  8. emeraude dit :

    je suis contente qu’il t’ait plu ! C’est un roman qui mérite vraiment qu’on s’y attarde…
    Je rebondis par contre sur le commentaire de Seb… Mon auteure française préférée est publiée chez Stock (bon je conçois qu’on n’aime pas, mais ayant lu ça, je me sens obligée de la défendre! ;-)) : Laurence Tardieu, pour ceux qui se demandaient 🙂

  9. Yspaddaden dit :

    Je suis en train de le lire, ça ne se fait pas tout seul effectivement…

  10. Canel dit :

    Oui, parfois difficile à comprendre, notamment la fin, que je n’ai pas aimée… mais aussi les passages elliptiques. Cela se conçoit lorsqu’il s’agit des souvenirs douloureux d’Aliide qu’elle ne peut même pas formuler en pensée tant ils sont traumatisants…
    Un excellent accompagnement pour tes cours sur cette période de l’Histoire, en effet !
    J’ai vu la chronologie en fin d’ouvrage trop tard, hélas, j’avais pioché des infos sur le net pour mieux situer !
    PS : je trouve cette main sur la couv terrifiante ! ;-o

    • constance93 dit :

      oui, les ellipses, bien que compréhensibles, ont compliqué ma lecture 😛
      la main, si elle est en effet terrifiante, me paraît aussi dans un sens très fragile, brisable à la moindre secousse. dureté et fragilité en même temps, cela correspond bien à Aliide je trouve…

  11. Canel dit :

    Oui, « dureté et fragilité en même temps », c’est vrai ! J’aimais bcp Aliide, malgré ce qu’elle a fait…

  12. Catherine dit :

    Constance, bravo pour cette belle note de lecture ; j’ai moi aussi beaucoup aimé ce roman.
    Je te souhaite une bonne semaine et un joyeux Noël.

  13. noann dit :

    Un livre qu’il me faudra découvrir
    Mon ami Yves n’a pas accroché…

    http://livrogne.com/2010/10/purge-sofi-oksanen/

    Mais ma curiosité est aiguisée cela dit… et tu en parles très bien !

    P.S. : ah quelle joie de ne pas devoir mettre une purée de codes pour poster un commentaire ! J’ignorais d’ailleurs que quand on avait un compte wordpress les champs étaient remplis d’office ! Décidément, ce gestionnaire de blogs n’a pas fini de me surprendre

    … l’occasion aussi de découvrir un site bien fait … je reviendrai de temps en temps

    • constance93 dit :

      je n’ai pas lu beaucoup d’avis négatifs, mis à part celui d’Ys et maintenant celui de ton co-blogueur.
      pour autant, je n’ai pas trouvé que c’était un livre facile à lire. Bien mais compliqué en fait.
      PS : la seule chose que j’ai pour l’instant à reprocher à wordpress, c’est qu’il n’envoie pas des mails aux commentateurs pour leur dire que nous avons répondu, et ça après un an d’utilisation 🙂

      • noann dit :

        Ah pour les commentaires, il y a quelques lacunes

        Pour les notifications de nouveaux messages, j’utilise subscribe-to-comments. J’en ai fait une version française (il en existait déjà une mais la mienne est plus aboutie), disponible par mail

  14. Contrairement aux autres, je n’ai pas aimé ce livre. Je doit être la seule avec Ys à avoir fait une critique plutôt négative sur « Purge ».

  15. lorenztradfin dit :

    Salut

    j’aime bien tes critiques. Quant à « Purge » je reste partagé après la lecture. Contrairement à toi je trouve que le texte ne passe pas toujours, peut-être aussi à cause de la traduction (les métaphores utilisées sont parfois un peu maladroites). Mais dans l’ensemble, on apprend un grand pan de l’Histoire, on est touché par l’histoire – et c’est déjà pas mal pour un lire de nous secouer un peu.

    Bonne continuation!

    • constance93 dit :

      merci du compliment 🙂
      Purge a beaucoup partagé les lecteurs, même si la presse a été unanime à sa sortie pour dire que c’était « le meilleur roman étranger de l’année 2010 ». sans aller jusque-là, j’ai bien aimé. je ne sais pas estimé la qualité d’une traduction, mais j’ai trouvé qu’il y avait une voix derrière les mots, et l’histoire, plus que touchante, attaque des sujets sensibles sans détour (excepté les métaphores maladroites 😉 ). et surtout, ça m’a secoué, comme tu dis.
      à bientôt j’espère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s