Xylographies, de Julien Delmaire

Poèmes en contrastes

Julien Delmaire est slameur et poète. L’un ne semble pas aller sans l’autre : ses spectacles sont de la poésie déclamée sur fond musical, tandis que ses recueils sont édités avec un CD. Ainsi, dans Xylographies, son dernier recueil, on trouve un CD dans lequel Thomas Suel et Martine Salmon ont prêté leurs voix aux poèmes de Julien Delmaire sur une musique de DJ Boulaone. Les mots lus se mélangent au rythme des voix sur un fond musical stressant : impossible de lire les poèmes en écoutant le CD ! Les deux se ressemblent, mais chacun possède sa propre dimension. Si l’alliance voulait être parfaite, c’est un échec, les poèmes de Julien Delmaire deviennent autre quand ils sont débités – et ce n’est pas forcément négatif.

De même, les gravures de Georgia Robin, qui illustrent l’ouvrage, possèdent leur propre singularité : impossible de les lier avec les poèmes, même si elles apparaissent souvent comme un écho, notamment avec les légendes, des extraits de poèmes. De plus, Les gravures, aux formes indistinctes, laissent libre cours à l’imagination, et il en devient alors facile de lier l’assemblage de formes au sens que nous donnons aux mots. Imbroglio de matériaux d’expression (poèmes en prose, gravures, musique électronique et voix), Xylographies est un recueil  édité chez L’Agitée, une petite maison d’édition lilloise qui cherche à éditer des « poètes de l’oralité », des slameurs, pour leur donner un véritable statut d’auteurs. Julien Delmaire fait sans aucun doute parti de ceux-là.

Ses « xylographies », originellement des gravures sur bois servant à l’impression avant l’apparition de l’imprimerie, sont des poèmes en prose présentés en pavés sur des pages blanches très aérés. Le contraste visuel entre le noir de l’écriture et le blanc de la page, écho aux gravures de Georgia Robin et aux deux voix féminine et masculine du CD, est fort, tout comme le contenu des poèmes, qui varient entre clarté et pénombre, joie et mélancolie…

Le Nord de la France qu’habite Julien Delmaire est très présent : ses mots reconstitue les paysages déjà dépeints par Rimbaud et Verlaine (on pense à ses Eaux fortes) il y a quelques siècles.

Si je reste toujours aussi hermétique à la poésie, le recueil Xylographies est à mon goût interpellant par le mélange de supports qu’il présente, d’autant plus qu’il propose un travail collectif tout en écho et en contraste, guidé par la voix d’un slameur sensible à la langue et au monde autour de lui.

Xylographies

de Julien Delmaire

ed L’Agitée

15 juin 2010

.

Merci à Libfly et aux éditions L’Agitée pour ce livre reçu dans le cadre de

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 3 partagés, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Xylographies, de Julien Delmaire

  1. valmleslivres dit :

    je suis moi aussi hermétique à la poésie.

  2. valmleslivres dit :

    Bonnes vacances Constance!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s