Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé

2/7

2/14

ENTRE RÊVE ET RÉALITÉ

vera candida.gif

Le début de Ce que je sais de Vera Candida est un peu comme un conte : l’histoire commence par le récit d’une femme, Rose Bustamente qui vit sur la petite île de Vatapuna. Elle s’y fait envoûter par un bourgeois obscène et tombe enceinte, elle normalement infertile.

Puis viens le cauchemar : la naissance d’une enfant handicapée qui devient prostituée et qui meurt mystérieusement après avoir donnée naissance à Vera Candida. Vera Candida qui se fait violer par son grand-père, le même homme envoûtant et obscène de sa grand-mère.

Pour fuir la « malédiction », Vera Candida fuit l’île et émigre à Lahomeria, le continent. La réalité de l’immigration commence bien que sa nouvelle vie commence au « palais des morues », un endroit pour le moins fantastique avec des couloirs mystérieux et une misère évidente et où se mêle ancienne nazie, travesti et femmes paresseuses. Vera Candida cherche à survivre avec sa fille : elle travaille et finit par partir du « palais ». Un homme doux, patient, justicier, parfait, du nom d’Itzaga lui redonne goût à la vie et réalise le rêve de toute émigrante : accéder à un statut social correct. Vera Candida retourne une dernière fois à Vatapuna, quand sa fille, Monica Rose, est devenue grande et qu’elle apprend qu’elle va mourir.

Une fine plume aux accents latino-américains pleins de poésie nous entraîne dans le monde de véronique Ovaldé, plein de violences derrière sa fantaisie de conte.

A travers une histoire simple et à petite échelle (trois femmes des trois générations d’une même famille) qui prend une dimension de conte, Véronique Ovaldé nous guide vers une étude de plusieurs problèmes actuels : le viol, l’immigration, la perversité et la beauté des hommes, l’amour (thème universel, intemporel), la mort (aussi thème universel).

Un livre à lire absolument !!!

prix France Télévisions et Renaudot des Lycéens

Ce que je sais de Vera Candida

de Véronique Ovaldé

éditions de l’Olivier

20 Août 2009

Publicités

A propos constance

Constance est une étudiante bretonne de 20 ans. Elle tient ce blog depuis 3 ans et se dit passionnée de littérature en tous genres même si elle lit plutôt des romans. petiteslecturesentreamis@hotmail.fr
Cet article, publié dans 2 bien, bien, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé

  1. Stephie dit :

    Une lecture qui m’a beaucoup touchée. Merci pour ta visite sur mon blog.

  2. Leiloona dit :

    Je l’ai lu moi aussi dans le cadre du Goncourt des lycéens (même si je ne suis plus lycéenne depuis longtemps).
    C’était la première fois que je lisais du Ovaldé, et je compte bien découvrir un autre de ses romans. Une belle plume !
    Je te mets en lien mon billet :
    http://leiloona.canalblog.com/archives/2009/10/25/15565569.html

  3. Ping : Un bilan de 2009… « petites lectures entre amis

  4. Bénédicte dit :

    j’ai bien aimé la lecture de ce livre que j’ai trouvé magique et réaliste à la fois A bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s